Les troubles ou les oublies de mémoire sont une incapacité ou des difficultés à retenir ou à se remémorer d’un souvenir. Les « trous » de mémoire sont la plupart du temps sans gravité mais ils peuvent être très dangereux quand un traumatisme ou une maladie sont en cause. Les troubles de la mémoire sont aussi appelés troubles mnésiques. Une perte de mémoire altère la capacité à mémoriser, à retenir. Les personnes touchées par les troubles de la mémoire ne se rappelle plus de certains faits récents ou non, moment, souvenirs etc.       

La mémoire qu’est-ce que c’est ?

La mémoire est la faculté à retenir des informations et événements, à conserver des souvenirs. Le processus de mémorisation utilise des réseaux de neurones de plusieurs parties du cerveau qui permet de les connecter entre eux. Le processus de mémorisation peut se décrire en quatre parties : Dans un premier temps, l’apprentissage, qui est l’analyse de l’information sensorielle. Dans un second temps, la mémoire immédiate qui se situe au niveau du cortex. Ces informations stockées créer l’empan de la mémoire. Il y a ensuite le stockage mnésique, qui est le regroupement des informations, des données. Et enfin, le rappel mnésique qui lui sert à la réutilisation d’informations stockées. Tous ces différents éléments neurologiques ont des fonctions cognitives indispensable à chaque individu. cerveau  

Les tests des troubles de la mémoire 

Plusieurs tests existent pour savoir si vous avez réellement des troubles de la mémoire. Il existe dans un premier temps le WAIS (Wechsler Adult Intelligene Scale) qui va contrôler l’activité mentale. Et dans un second temps, le test de rétention visuelle de Benton, qui lui regarde la capacité à mémoriser à court terme. Dès les premiers signes de trouble de la mémoire, même épisodique, il est important d’aller voir un médecin pour vérifier, et faire un diagnostic de la maladie. Avoir un trou de mémoire peut être normal, cela nous arrive tous d'avoir des trous de mémoire, mais cela peut s’avérer être le début de la maladie. Les personnes atteintes ne s’en rendent pas forcément compte, la famille joue donc un rôle primordial. Il est important de bien surveiller la personne âgée qui est dans votre entourage. Il est important de stimuler les personnes atteintes de la maladie, en faisant des exercices de stimulation cognitive par exemple. La vieillesse est la cause majeure des maladies neurodégénératives, il est donc important de consulter fréquemment le médecin traitant et de stimuler régulièrement la mémoire pour limiter la détérioration. D'autant plus si vous percevez des troubles du comportement, des troubles cognitifs légers ainsi qu’un manque de mémoire, mémoire de travail. Les facultés intellectuelles se réduisent. personnes âgées qui jouent aux échecs

 Les symptômes de l’amnésie

Il existe différentes formes d’amnésie :
  • L’amnésie antérograde : le patient ne se souvient plus de ses souvenirs et oublies les événements au fur à mesure du temps passé.
  • L’amnésie rétrograde : le patient oublie les faits anciens.
  • L’amnésie lacunaire : c’est une perte de mémoire qui concerne seulement un moment. Souvent dû à un choque.
  • L’amnésie globale : c’est une perte de mémoire des souvenirs anciens et récents.

Les troubles cérébrales : les causes et les risques

Beaucoup de chocs peuvent amener à des troubles de la mémoire. Une crise d’épilepsie, l’alcoolisme chronique, un accident cardio vasculaire, un traumatisme crânien etc. Certains médicaments peuvent aussi créer des troubles de la mémoire. Tel que la benzodiazépine, les antidépresseurs tricycliques, neuroleptiques etc.  

Comment traiter les troubles de la mémoire ?

Il n’existe pas de médicament miracle. Cependant si les pertes de mémoire arrivent à cause de prises de drogue ou médicaments, un sevrage pourrait être efficace. En cas de dépression, une prise en charge sera nécessaire. En cas de démence ou de la maladie d’Alzheimer dû au vieillissement par exemple. Il est malheureusement impossible de trouver un traitement efficace. Une prise en charge par une équipe adaptée pourra permettre d’aider la famille et le malade. Aider dans les troubles du langage, faire de la stimulation, une rééducation, travailler les troubles de l’attention, les hallucinations …