oraux écoles de commerce
Une fois les écrits terminés, vous pourrez vous accorder un repos bien mérité afin d’être sur pied pour préparer la prochaine épreuve ayant lieu après l’annonce des résultats d’admissibilité : les oraux de langue et l’entretien de personnalité. Nous nous attacherons ici à décrire les spécificités des oraux de langue, et nous vous donnerons nos conseils afin de les passer en étant dans les meilleures conditions possibles. londres cabine de téléphone et personne en parapluie oraux de langues écoles de commerces Bien que possédant un coefficient inférieur à l’épreuve de l’entretien de personnalité (voir LIEN ARTICLE REUSSIR L’ENTRETIEN DE PERSONNALITE), il est impossible de faire l’impasse sur ces épreuves phares des oraux d’écoles de commerce. Elles se regroupent au nombre de deux : votre LVA et votre LVB, la LVA ayant un coefficient supérieur à la LVB.

Le déroulement de l’épreuve

Le jour J des oraux, on vous présentera un texte d’une page recto traitant un sujet d’actualité (ou un thème plus général de la vie quotidienne). Vous aurez alors un temps limité de 20 minutes pour préparer un résumé ainsi qu’un commentaire de texte. Une fois le temps écoulé et votre brouillon terminé, vous vous dirigerez vers la salle de l’oral où vous attendra votre jury (souvent un professeur de langue de l’école). Vous devrez commenter le texte étudié durant une quinzaine de minutes, avant d’enchaîner sur un entretien de questions/réponses pendant 5 minutes. Récapitulatif: - Annonce des horaires de passage pour les épreuves de la journée - Appel en salle de préparation - Préparation d’un sujet donné (20 minutes) - Passage devant le jury (15 minutes de commentaire + 5mn d’entretien)

Comment réussir l’épreuve de langue ?

Vous trouverez ci-dessous les conseils ayant fait leurs preuves pour se préparer le mieux possible aux épreuves de langue des écoles de commerce. S’entraîner tout au long de l’année N’attendez pas les résultats d’admissibilité pour préparer les oraux des écoles. Vos professeurs et colleurs sont à votre disposition pour simuler des oraux et vous plonger ainsi dans les conditions réelles du concours. Lire l’actualité Il est important de lire l’actualité durant l’année de prépa, d’autant plus quand les écrits sont finis. Les sujets d’actualité sont les sujets les plus susceptibles de tomber aux épreuves, il faut être capable d’en parler ou de le relier à d’autres sujets. Pour cela, vous pouvez ficher l’actualité (une fois par semaine par exemple) en y inscrivant les évènements phare, les acteurs et les enjeux. Travailler le vocabulaire Le vocabulaire est comme l’actualité, il doit se travailler un peu chaque jour. Il est conseillé d’acheter un répertoire afin de noter les mots que l’on souhaite retenir et leur sens. En effet, il est plutôt mal vu d’avoir une faible maîtrise du vocabulaire dans un oral de langue, et de ne pouvoir répondre que par “good/not good, really/not really” aux questions de l’entretien. dictionnaire anglais Faire des fiches Faire des fiches est une activité rassurante car elle permet de rassembler en une page (voir article fiches) les informations que l’on a sur un pays étudié. Par exemple, se constituer un classeur de fiches sur les pays hispanophones est un plus pour se remettre en mémoire rapidement une synthèse des événements historiques qui ont façonné le pays et leur actualité plus récente. Faire un plan au brouillon Pendant les 20 minutes qui vous sont accordées pour étudier le texte donné, vous aurez du papier brouillon pour organiser l’oral. Pour cela, il est essentiel de faire un plan. Commencez dans une première partie par résumer l’article très rapidement, parlez ensuite du sujet, c’est-à-dire ce que vous pouvez tirer de l’article, en quoi il illustre telle situation dans tel pays… Enfin, trouvez une ouverture pour passer à d’autres sujets, en en profitant pour parler de ce que vous connaissez le mieux et ainsi être plus à l’aise à l’oral. N’écrire que des mots-clés sur son brouillon Vous n’avez que 20 minutes de préparation pour parler 15 minutes face à un jury. Il est donc évident que vous n’aurez pas le temps de rédiger l’intégralité de votre commentaire (et c’est tant mieux, car cela vous force à ne pas lire mécaniquement et à lever les yeux de votre brouillon pour regarder l’interlocuteur dans les yeux). Ne perdez donc pas de temps et n’inscrivez au brouillon que le plan qui servira à structurer votre oral, ainsi que les mots-clés, les dates, les noms à ne pas oublier de mentionner durant l’épreuve. Utiliser des mots-outils Durant l’année de prépa, accumulez du vocabulaire dit “outil”, c’est-à-dire un vocabulaire assez travaillé qui pourra être ressorti dans n’importe quelle situation et qui embellira votre langage (exemple : “nonobstant” = “notwithstanding” et “néanmoins” = “nevertheless”). Quelques phrases bien placées (par exemple pour une conclusion, préférer “A la luz de todo lo que se ha expresado” à “Para concluir”) sauront faire leur effet si elles sont dites naturellement et sans erreur. Ne pas demander des mots en français pendant l’oral Si vous manquez de vocabulaire le jour J (raison pour laquelle nous vous recommandons d’acheter un répertoire), ne passez pas de temps sur le mot que vous ne connaissez pas et essayez de trouver un synonyme. Dans tous les cas, évitez absolument de demander un mot à votre jury (exemple-type : “I’m sorry, how do you say “nuancer” ?). Il ne s’agit pas d’un oral de français et vous risquez d’être pénalisé pour cela. Arriver détendu à l’oral Être stressé, c’est aller trop vite dans l’exposition de sa pensée et faire des fautes inutiles comme celles de grammaire ou de prononciation, qui pourraient être évitées en prenant du temps. Le jury est bienveillant et n’est pas là pour vous rabaisser. Respirez, buvez de l’eau si cela vous aide, et parlez calmement et distinctement. Gérer son temps Durant un oral de langue, vous n’avez que 15 minutes pour faire vos preuves. Vous devez donc être capable dès la période de préparation d’organiser votre temps, de savoir quels sont les éléments que vous allez simplement mentionner (vous pourrez et serez encouragé à revenir dessus pendant l’entretien de 5 minutes) et les sujets que vous voulez traiter en profondeur. Crédits photo : Unsplash