introduction
Savoir rédiger une bonne introduction est la clé d’un devoir réussi. En effet, il s’agit du premier regard qu’a le correcteur de la copie. C’est cette introduction qui donnera le ton pour le reste de la lecture du devoir. Elle peut permettre au correcteur, directement à la lecture des premières lignes, d’avoir un regard bienveillant sur la copie, ce qui apparaît comme un véritable plus pour la notation. Cela signifie aussi qu’une introduction mal rédigée ou pas assez travaillée portera préjudice à la suite de la lecture de la copie. Pour éviter cela, l’introduction doit être claire, structurée, et bien rédigée. L'introduction est importante car elle intervient dans toute la scolarité, il y a de nombreuses méthodes à acquérir tout au long des études. Captain Cours vous apporte ses conseils et méthodes afin de réussir son BAC de français.

L’importance de l’introduction

L’introduction est primordiale, il s’agit d’un grand défi car en seulement quelques lignes, vous devez intéresser votre lecteur aux 4,8,12 pages qui suivront. Le défi est le suivant : amener le sujet assez rapidement pour le contenir en une vingtaine de lignes sans pour autant l’annoncer de manière trop abrupte. Rédiger une introduction est un exercice moins difficile qu’il n’en a l’air, voici quelques conseils de méthodologie :

Comment rédiger une bonne introduction

Il ne faut pas hésiter à passer beaucoup de temps sur l’introduction. Encore une fois c’est elle qui donne le ton du devoir et permet au lecteur d’avoir une vision claire du cheminement de la réflexion de l’élève. Déjà connaître le plan du devoir Il faut obligatoirement annoncer le plan de la réflexion du devoir dans l’introduction, or, on ne peut rien annoncer si l’on ne sait pas de quoi on va parler dans le reste du commentaire / de la dissertation. Pour cela il faut d’abord penser son plan Une fois son plan en tête, on peut rédiger l’introduction. En effet, l’introduction sert à amener une problématique. Le reste du devoir étant une réponse à cette problématique, il vaut mieux vérifier que l’on a des choses à dire avant de lancer une question à laquelle on aura du mal à répondre dans tout le reste du devoir. Dans la même idée, il est bon, avant de commencer la rédaction du devoir, d’avoir déjà rédigé sa conclusion. Cela permet ainsi de ne pas perdre le fil tout au long du travail de réflexion et de ne pas sortir du sujet, car on sait là où l’on va. Commencer par une phrase d’accroche La phrase d’accroche doit capter l’attention du lecteur pour que celui-ci ait envie de lire la suite du devoir. Le mieux est de commencer par une phrase simple et affirmative mais assez pertinente pour retenir l’attention du lecteur telle qu’une citation d’auteur, ou bien une statistique. Il faut absolument éviter les phrases bateau telles que “De tout temps, les hommes…” ou bien “Il est universellement connu que…”. Ces phrases ont pour effet “d’endormir” le lecteur car ce ne sont pas des phrases percutantes, tandis qu’une citation permet de rentrer directement dans le vif du sujet sans passer par quatre chemins (ce qui rappelons le, est l’objectif principal de l’introduction). Attention ! Il vaut mieux ne pas en mettre si la phrase d’accroche que l’on a en tête n’a pas de rapport avec le sujet. L’objectif n’est pas d’étaler son savoir en montrant que l’on connaît des citations mais bien de proposer une argumentation structurée. La phrase d’accroche doit donc être absolument en lien avec le reste du devoir, il faut savoir la relier au sujet dans le début de l’introduction. Si il s’agit d’un devoir à la maison, il peut être bon de présenter son introduction à un avis extérieur afin de savoir si le reste du devoir a envie d’être connu après lecture du premier paragraphe. Dire sans trop en dire Le but de l’introduction est d’annoncer le corps du devoir sans pourtant trop expliciter, c’est-à-dire annoncer le plan sans trop le détailler. Il faut garder un certain suspens pour le lecteur, sans quoi il ne trouvera pas d’intérêt à lire la suite du devoir, sachant déjà ce qu’il contient. Prenons l’exemple concret d’une introduction d’un commentaire de texte sur l’oeuvre 1984, d’Orwell: “ “Big Brother is watching you” (accroche), tel est le mot d’ordre du roman futuriste 1984 publié par George Orwell en 1948 (lier l’accroche au sujet). Il y décrit la vie dans un monde soumis au contrôle absolu d’un parti unique à travers le regard du personnage principal Winston. La scène étudiée se situe dans la ville de Londres (situer l’oeuvre). Nous nous demanderons en quoi cet extrait est une condamnation du totalitarisme. (problématique) Dans une première partie, nous observerons comment l’auteur décrit l’architecture totalitaire entourant le héros. Dans une deuxième partie, nous nous focaliserons sur le point de vue de Winston, victime de cet univers totalitaire. Enfin, nous étudierons plus en détail la description d’un univers déshumanisé et destructeur. (annonce du plan)” On remarque ici que tout en présentant l’oeuvre, le contenu du commentaire n’est pas explicité. Le correcteur comprend les grandes lignes du commentaires et attend dans la suite du devoir les justifications des grandes parties du plan à étudier. Bien se relire Dans un devoir écrit, il est très important de ne pas faire de fautes de grammaire, d’orthographe ou de conjugaison, ce genre d’erreur est encore moins accepté dans une introduction ! Cela ne fera qu’énerver le correcteur, qui gardera ces erreurs en tête durant la relecture du reste du devoir. Mettez-vous à la place du correcteur et comprenez qu’il préfère une introduction claire et travaillée, facile à lire et pour laquelle il n’aura pas à s’arrêter tous les 10 mots pour corriger une faute. En période d’examens, les correcteurs ont énormément de copies à corriger en très peu de temps, ils ne peuvent donc pas passer 1h sur chaque copie. C’est pour cela que votre accroche doit être percutante, votre résumé simple et précise, et votre plan clair et travaillé. L’introduction permet de tout comprendre d’un devoir en seulement quelques lignes et le correcteur comprend pas cette dernière si l’élève a perçu ou non le sens du texte étudié.

En résumé

- Phrase d’accroche - Lier la phrase d’accroche au sujet - Définir les termes essentiels du devoir (termes philosophiques, sens des mots d’une dissertation de français, délimitation des périodes données en histoire…) - Problématique - Annonce du plan carnet de notes Crédits photo : Unsplash