Par rapport à l’introduction qui débute le devoir d’un élève et qui montre dès le début la qualité de ce qui va suivre, la conclusion comme son nom l’indique conclut le devoir. Elle est souvent bâclée où même occultée. En effet, comme elle arrive à la toute fin du devoir, et que pour beaucoup d’élèves le temps de composition d’un devoir est souvent trop serré, la conclusion est souvent la partie sacrifiée. Vous pouvez également découvrir toutes nos méthodes pour réussir son BAC de français  et notre article sur les stages afin de se préparer au mieux à une rentrée, un examen, le BAC, le Brevet, ...

Pourquoi la conclusion est également importante ?

Une bonne conclusion est moins remarquée qu’une bonne introduction, cependant ce n’est pas une raison pour la faire de manière bâclée, ou ne pas la faire du tout. En effet, la conclusion est le dernier élément que votre correcteur lira  lors de la correction de votre copie. Ainsi, il est également important que celui-ci reste sur une impression positive à la fin de votre devoir.  La conclusion à une méthode bien précise, et si elle est respectée cela montre au correcteur que l’élève s’est appliqué jusqu’au bout. Certes la conclusion ne permet pas au correcteur de changer son opinion face à l’ensemble du devoir. Mais cela peut le conforter dans son opinion de base ou quelque peut changer son jugement en voyant le devoir de l'élève d'une manière plus positive. C’est pour cette raison qu’il faut prendre le temps de faire la conclusion. Si vous avez peur de ne pas avoir le temps de terminer la conclusion, elle peut être écrite au préalable au brouillon.  élève qui rédige une conclusion

La conclusion, un élément essentiel au cours de la scolarité

La conclusion est présente dans toutes les rédactions réalisées au collège et surtout au lycée. Notamment dans le cadre du bac de français (dissertations, explication de texte, sujet d'invention), ou dans une dissertation philosophique, savoir conclure son argumentation est primordiale pour les lycéens. Mais on ne retrouve pas seulement la conclusion dans les matières littéraires. Elle est également présente en histoire géographie, ou en sciences économiques par exemple, d'où son importance pour le baccalauréat notamment. Enfin, apprendre la méthode de la conclusion est d'autant plus important car vous la retrouverez toujours dans vos études supérieures. Dans les classes préparatoires, grandes écoles de commercer, licence de lettres et de philosophie, Sciences Po...

La méthodologie de la conclusion 

Comme l’introduction, elle doit se distinguée visuellement de la partie développement et elle ne fait qu’un seul paragraphe. Voici des conseils pour la formulation de ses différentes parties.
  • Une phrase d’introduction

La conclusion débute par une petite phrase d’introduction qui permet de resituer le lecteur dans le thème traité du devoir. Après avoir lu l’ensemble de votre développement réalisé en trois parties, la conclusion doit être une sorte de résumé de votre composition. Elle permet de faire un petit bilan de l’ensemble de votre réflexion. 
  • Reprendre les fragments principaux 

Comme la conclusion permet de faire un bilan de vos arguments, il faut reprendre les arguments principaux de vos différents paragraphes. Votre conclusion doit reprendre les idées principales de chaque partie pour reproduire le plan analytique ou le plan dialectique. Il faut arriver à introduire la problématique tout en donnant la « réponse » au sujet. 
  • Faire une ouverture

A la fin du « résumé » de votre travail, c’est important de faire une ouverture pour inviter votre lecteur à continuer sa réflexion. C’est un élargissement qui montrera au correcteur que votre  réflexion est aller plus loin que l'intitulé de votre devoir. L’ouverture peut être : 
  • Élargir légèrement le sujet, cela marche notamment pour la dissertation.
  • Un lien avec d’autres textes, notamment pour le commentaire composé ou le commentaire de texte 
  • Une citation
Ne pas faire d’ouverture si elle ne semble pas pertinente, surtout pour la dissertation. Mieux vaut faire une conclusion-bilan qui tient la route que de vouloir absolument rajouter une ouverture que ne sera pas utile.