Les troubles dys : qu’est ce que c’est ?

Ce sont des troubles cognitifs spécifiques qui apparaissant assez tôt chez l’enfant et qui gênent les apprentissages. Notamment au cours de son développement, avec l’entrée à l’école et le début de l’apprentissage scolaire. Souvent ces problèmes entraînent un léger handicap qui peut persister à l’âge adulte. Tous ces troubles ont des traits communs, et un enfant qui est affecté par un trouble, peut être également touché par d’autres. On le remarque assez tôt car l’enfant rencontre rapidement quelques difficultés pour parler, écrire…

Quels sont les troubles dys ?

  • Dysphasie

C’est un trouble du langage oral. Cela touche aussi bien l’expression que la compréhension d’un message verbal. Le degré de ce trouble peut être plus ou moins élevé selon les enfants, entraînant des difficultés plus ou moins grandes dans le développement du langage. Cela se traduit par des paroles indistinctes, une compréhension difficile du langage oral, un discours peu construit…
  • Dyspraxie

C’est un trouble du développement moteur, et donc un trouble du mouvement. Les conséquences de ce trouble sont une incapacité totale ou partielle d’automatiser ou de planifier ses gestes. Cela provoque également des maladresses, des problèmes de motricité, des difficultés d’élocution, et des difficultés en mathématiques dû à une faiblesse au niveau de la logique. 
  • Dyslexie ou trouble de la lecture

C’est le trouble le plus courant, qui concerne les difficultés à lire, ou à reconnaître et reproduire du langage écrit. Il nuit fortement à l'apprentissage de la lecture chez l'enfant.
  • Dysorthographie

Ce trouble d’apprentissage est une difficulté dans l’acquisition et la maîtrise des règles de l’orthographe. Cela affecte l’automatisation des règles phonème-graphème. On retrouve généralement ce trouble chez les enfants dyslexiques. 
  • Dyscalculie 

Cela affecte la compréhension ainsi que l’utilisation des nombres. Les enfants atteints ont du mal en calcul et en dénombrement, ainsi qu’à la mémorisation des éléments numériques. 
  • Dysgraphie 

Ce trouble touche l’écriture et le tracé du crayon de l’enfant. Il rencontre des difficultés avec l’apprentissage de l’écriture. Contrairement aux autres enfants, ceux atteints de dysgraphie n’acquiert pas les bases et l’automatisme de l’écriture.
  • Les troubles de l’attention 

Ce sont des difficultés à contrôler ses mouvements. L’enfant éprouve des difficultés à se concentrer, à demeurer immobile ou encore à contrôler ses impulsions. Les principaux symptômes sont l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité.  TDAH : Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, c’est un trouble du neurodéveloppement. 

Quelles sont les conséquences de ces troubles dys ?

Les troubles dys peuvent avoir des répercussions sur la scolarité d’un élève et même dans sa vie future. Il arrive que cela le conduise à l’échec scolaire. De plus, comme les différents troubles peuvent être liés, certains enfants les accumulent et l’insertion peut devenir compliquée. Selon le trouble et le niveau dont il affecte l’enfant, les conséquences sont plus ou moins variables. L’enfant ressent qu’il a plus de difficultés que les autres à étudier ou même à se contrôler dans son comportement. Cela peut donc autant toucher la vie scolaire que la vie en société.

Les solutions

Le plus important est d’accompagner les enfants atteints par ses troubles, pour leur rendre la vie la plus simple possible. Et ainsi éviter que l'enfant se retrouve en situation de handicap et perde confiance en lui, ou rejette l'école.
  • Voir un spécialiste 

Le spécialiste a aller consulter en cas de troubles d'apprentissage dépend de la nature du trouble de l'enfant. Le professionnel le plus courant, lors de la découverte ou la recherche d’un trouble chez son enfant, est l’orthophoniste. C’est également un des seuls spécialistes remboursés par la sécurité sociale. Ce dernier va surtout agir pour les troubles du langage écrit et oral. Notamment pour les élèves dyslexiques et dyspepsiques. Il prend en charge tous les élèves ayant des problèmes avec la communication.  Pour faire le point : les parents peuvent commencer par se tourner vers un pédopsychiatre ou un neuropédiatre. Ce sont eux qui dirigeront ensuite les parents vers d’autres professionnels adaptés.  Pour l’autonomie au quotidien : l’ergothérapeute va aider l’enfant à acquérir une certaine autonomie dans son quotidien pour lui rendre la vie plus agréable malgré son trouble qui peut devenir un handicap. Son travail consiste à aider l’enfant à palier à ses difficultés et peut aussi être une rééducation. Pour vivre avec un trouble : le psychologue et le neuropsychologue peuvent intervenir dans un cadre d’accompagnement. Pour aider l’enfant à accepter son problème et à vivre avec. Et ainsi éviter le découragement au niveau scolaire qui peut engendrer un échec. Ils proposeront des exercices pour apprendre à s’adapter et à reprendre confiance en soi.
  • Le soutien scolaire

Une autre solution pour éviter l’échec scolaire chez les enfants atteints de troubles dys c’est de faire appel au soutien scolaire. Une aide extérieure et supplémentaire aux heures de cours de la journée peut aide l’enfant à surmonter ses difficultés et à se sentir plus à l’aise. Un professeur particulier est un bon moyen d’aider un enfant ayant des troubles dys et donc des difficultés scolaires récurrentes.   

Quelques chiffres sur les troubles dys

Près de 40% des enfants concernés par les troubles dys, rencontrent plusieurs troubles en même temps. Les autres chiffres sont très variables, et des études travaillent encore dessus.  La dyspahsie est encore peu connue et elle toucherait 2% de la population.  La dyspraxie affecterait 3 à 6% des enfants.  Pour la dyslexie cela toucherait entre 8 et 10% des enfants, et davantage les garçons.  Le TDAH est un trouble qui affecte 4% des enfants scolarisés ( 1 à 2 par classe) ainsi que 3% des adultes.