Comment choisir un professeur particulier sur une plateforme ?

Si vous faites appel à un organisme, vous serez accompagné par un responsable pédagogique dans le choix de votre enfant. En revanche, si vous le cherchez sur une plateforme online, vous devrez le sélectionner par vous-même. Le choix est vaste, certaines en ont plusieurs milliers : étudiants, professeurs de l’Éducation Nationale, professeurs agrégés etc. Bien sûr, avant toute chose il faut avoir bien compris les problèmes rencontrés par votre enfant. Une fois que les difficultés de votre fils ou de votre fille sont claires, vous pouvez partir à la recherche d’un professeur. Voici nos conseils Au menu : · Son profil académique · Sa méthodologie · Sa pédagogie 1. Le profil académique du professeur particulier. Bien sûr il est fondamental que le professeur maîtrise parfaitement le programme qu’il va enseigner. Si c’est un professeur de métier, c’est facile pour la majorité des classes. Mais il faudra faire attention pour si votre enfant est en Terminale dans un excellent lycée ou en classe préparatoire. Dans ce cas si c’est un professeur de métier il faudra peut-être préférer un agrégé. Si c’est un étudiant, il faudra que son niveau soit adapté au niveau de votre enfant : pour un collégien, un étudiant en 1ère année devrait suffire. Pour un lycéen, privilégiez un étudiant ayant validé au moins trois années d’études post-bac : une licence ou deux années de classes préparatoires suivi d’une première année d’école. 2. Sa méthodologie de travail. TOP 10 DES MÉTHODES Le professeur doit transmettre des connaissances à votre enfant, l’aider à comprendre des notions. Mais le professeur doit surtout transmettre de bonnes méthodes de travail à votre enfant. C’est-à-dire lui donner les clés pour qu’il sache travailler seul : la méthode pour aborder un exercice de mathématiques lorsqu’il sera seul face à sa copie en devoir, la méthode pour apprendre son cours de français les soirs où il n’a pas de cours particuliers, etc. 3. La pédagogie Comme disait Montaigne, « enseigner ce n’est pas remplir un vase d’eau c’est allumer un feu ». Ce n’est pas simplement transmettre «bêtement » des connaissances, mais donner à l’élève l’envie d’apprendre… et les clés pour apprendre tout seul ! Un étudiant (et parfois un professeur de métier ! ) peuvent être très bons dans leur domaine mais être incapable de transmettre leur connaissance. Il s’agit d’un manque de pédagogie : la capacité à se mettre à la place de l’élève, à comprendre ce qui le freine dans l’apprentissage d’une notion pour mieux lui expliquer. Comment savoir si un professeur est suffisamment pédagogue ? · Vous pouvez suivre votre instinct lors d’un entretien avec lui : s’il vous explique clairement les difficultés identifiées chez votre enfant, et si vous comprenez facilement la stratégie qu’il va choisir pour l’aider, c’est déjà un premier pas. · Vous pouvez aussi, de manière informelle, lui demander de s’exprimer sur ces dernières expériences pédagogiques, comment il a aidé les enfants, comment il fonctionne. Vous verrez s’il est structuré. · Le premier cours est un bon test également : si votre enfant a bien compris, qu’il ressort du cours en vous disant « j’ai enfin compris cette notion », c’est un bon signal ! Enfin, on peut préférer différentes pédagogies selon le profil de l’élève : il peut avoir besoin d’être tenu par la main, guidé car il est fragilisé par une importante difficulté dans une matière. Dans ce cas un professeur plus dans le contrôle. Au contraire des élèves très autonomes dans leur travail pourront solliciter le professeur de leur plein gré et auront plus besoin d’expertise que de contrôle.
Ma sélection 0