Comment choisir son professeur particulier d’anglais

La première étape est de bien déterminer le problème que rencontre votre enfant. C’est vrai de manière générale (Comment choisir son professeur particulier ?) mais encore plus en langues vivantes : en anglais bien sûr mais aussi en espagnol, allemand, russe ou chinois. L’objectif peut être de l’aider à rattraper des lacunes en grammaire ou en orthographe, ou alors de l’aider à améliorer son accent en vue d’un examen, d’un concours ou d’un séjour à l’étranger. Londres anglais Grande Bretagne

Quel niveau pour son professeur d’anglais ?

Les professeurs disponibles dans les organismes ou sur les plateformes ont des profils très variés : étudiant, professeurs de l’Éducation Nationale certifié ou agrégé, etc. Le profil nécessaire pour votre enfant dépendra de sa classe. S’il est au primaire et que vous souhaitez le faire parler anglais régulièrement, un ou une étudiant(e) ayant un bon accent anglais (une personne née ou ayant vécu dans un pays anglophone) suffira. S’il est au collège et a des difficultés en grammaire et en orthographe, un étudiant de première année ayant eu un une bonne note au bac pourra très bien aller. Il faut qu’il ou elle soit méthodique et qu’elle connaisse le programme. Si votre enfant est au lycée, il vous faudra un professeur de métier ou un étudiant ayant poussé ses études à bac + 3, soit dans la langue concernée, soit dans un autre domaine mais où il se sert de cette langue : par exemple une École de Commerce ou un IEP pendant lequel il a étudié ou travaillé dans un pays étranger.

Faut-il choisir un professeur native ou un étudiant français ?

Votre fils souhaite améliorer son accent ? Un native sera idéal mais la génération X a passé beaucoup de temps à l’étranger (soit en études, soit en travaillant) : beaucoup ont un excellent accent dans une langue et feront parfaitement l’affaire. Parfaire son accent dans le cadre de concours ultra sélectif ? Il vous faudra impérativement un native. Bien sûr il faut penser accent donc forme, mais il faut également penser fond : votre enfant doit s’exercer à l’épreuve (entretien de motivation ? parler finance ? ) . Il faut donc trouver quelqu’un de bilingue mais qui idéalement connaît le fond : puisse échanger avec lui sur l’actualité, sur l’économie ou la politique par exemple. Au contraire, s’il s’agit plutôt de progresser en grammaire, en orthographe ou à l’écrit, il serait préférable de faire appel à un professeur français ou passé par le système éducatif français. Un native pourrait avoir du mal à expliquer une règle de grammaire assez innée pour lui ou qu’il a apprise quand il était très jeune. Au contraire un professeur français saura précisément de quel référentiel part l’élève et pourra l’amener à comprendre le point de grammaire. Il pourra plus facilement se mettre à sa place.
Ma sélection 0