La mémoire est primordiale pour enregistrer et mémoriser des informations. Afin d’améliorer ses capacités à retenir et à assimiler il est important de comprendre son fonctionnement.  

La mémoire dans le cerveau :

  La mémoire est composée de cinq systèmes interconnectés.
  • La mémoire de travail qui est le centre, c’est la mémoire du présent.
  • La mémoire sémantique ainsi qu’épisodique qui représente le long terme.
  • La mémoire procédurale qui consiste à faire des automatismes inconscients
  • la mémoire perceptive qui regroupe les sens, sensorielle.
  La mémoire est appelée sans cesse, elle permet de retenir des informations du quotidien tel qu’un numéro de téléphone le temps de l’écrire, ou de retenir la fin d’une phrase le temps de la dire. Ces informations peuvent être rapidement effacées ou imprimées dans la mémoire à long terme. cerveau et lobes

Les lobes :

  Notre cerveau est divisé en plusieurs zones : les lobes. Il en existe quatre.  
  • Le lobe temporal : beaucoup utilisé pour la mémoire sémantique.
  • Le lobe frontal : correspond aux différentes mémoires à court terme.
  • Le lobe occipital : correspond à la mémoire perceptive visuelle.
  • Enfin, le lobe pariétal : est utilisé dans les mémoires qui font appel au langage ainsi qu’au sens.
 

La mémorisation : les différentes étapes :

  La mémorisation se fait en trois étapes :
  1. l’encodage,
  2. le stockage
  3. le rappel.
 

L’encodage :

Grâce à nos sens, l’encodage retient les nouvelles informations. C’est un moment d’apprentissage qui utilise la mémoire à court terme ainsi que la mémoire du travail. Cela déprend du bon fonctionnement de ces deux types de mémoire.  

Le stockage :

Une fois que l’information a été encodée, le stockage va permettre de mieux la classer et la renforcer. L’information sera donc stockée et réutilisée en temps voulu.  

Le rappel :

Le rappel est la recherche de souvenir, de moment passé. Il est possible de ne pas réussir a se rappeler c’est ce qu’on nomme le plus souvent un « trou de mémoire ». Pour réussir à se rappeler et à restituer les souvenirs, on peut avoir recours à des indices et se remémorer les contextes.  

Les maladies liées à la mémoire :

Les troubles de la mémoire faussent les compétences à mémoriser des informations, ainsi que les faits nouveaux ou passés. Ils altèrent le fait de restituer des souvenirs. Il existe différents troubles de la mémoire. Ils peuvent être graduels tel que la maladie d’Alzheimer qui arrive dû au vieillissement ou direct comme des troubles apparus suite à un choc ou commotion cérébrale.  

La maladie de Huntington :

C’est une maladie héréditaire qui est neurodégénérative. Elle entraîne une dégénération dramatique de la mémoire ainsi que les capacités physiques ou intellectuelles. Ces patients perdent petit à petit leurs autonomies pour les activités quotidiennes.  

L’amnésie :

C’est une perte de mémoire pathologique qui peut être partielle ou totale, temporaire ou permanente ainsi que sélective ou globale.  cerveau

Comment améliorer sa mémoire ?

La mémorisation laisse une marque : « trace mnésique ». C’est un nouveau circuit ou itinéraire formé entre deux neurones. Elle est fabriquée par de nouvelles connexions ou par la modification de celle-ci.  

Pour mémoriser dans les cadres des études :

Il faut, mémoriser le plus tôt possible ses cours. Il faut les ficher, les organiser. Trouver les informations les plus importantes. Plus l’information est riche plus on va s’en rappeler. Il est nécessaire d’organiser son information : c’est-à-dire retenir un plan, une structure, les titres etc. Savoir quel type de mémoire nous utilisons : plus visuelle ou auditive. Les systèmes de mémoire sont tous différents selon les individus. Savoir si nous sommes plus visuels ou auditifs nous permet de mieux apprendre et réviser, soit à haute voix pour les auditifs soit en surlignant et en réécrivant ses cours pour les mémoires visuelles. De plus pour être plus performant il faut s’entraîner à se rappeler les informations. Réciter, se poser des questions etc. Il faut pratiquer la stimulation du cerveau et de la mémoire. Faire une certaine consolidation neuronale, pour un meilleur fonctionnement de la mémoire est nécessaire. Celui-ci permettra d’améliorer le processus de mémorisation et pour cela les connaissances générales. Les réseaux neuronaux se feront plus rapidement et la capacité de mémoire ne sera que plus grande. Les problèmes de mémoires vont se réduire petit à petit pour permettre une meilleure quantité de mémoire et capacité de stockage. De plus, vous pouvez tester votre mémoire grâce à plusieurs tests qui font appel à la mémoire. Il existe des cours pour enrichir la mémoire, ces cours font appel à la mémoire et permettent de la muscler grâce à divers exercices avec une liste de mots à retenir par exemple.