lle sport étude à haut niveau
L’école et les études prennent la majeur partie du temps d’un enfant durant sa jeunesse. Placé au cœur de toutes les préoccupations, les autres activités passent toujours après l'école. Cependant, de plus en plus de jeunes pratiquent un ou plusieurs sports en dehors des heures de cours. Cela permet à l’enfant de se développer et d’évoluer en dehors de l’établissement scolaire et de pouvoir s’épanouir autrement. Pour les aider à garder le fil des cours, les parents font souvent appel à des organismes de soutien scolaire.

Le sport à l’école

Evidemment, il y a le sport à l’école, qui fait partie des matières obligatoires à suivre durant la scolarité d’un enfant. Hormis un avis médical contre l’exercice d’une activité sportive pour certains élèves, il est obligatoire de suivre cette matière. Quelque soit l’école dans laquelle l’enfant se trouve. Le sport est enseigné à l'école pour permettre aux élèves de réaliser des performances, travailler sur l'esprit d'équipe. Mais également pour qu'ils puissent se dépenser, ce qui est essentiel pour le corps.

En primaire 

À l’école primaire, le sport est pratiqué de manière ludique. Il n’y a pas, ou que très rarement, de professeur spécialisé. Ce sont les enseignants qui donnent les cours aux élèves. L’objectif principal est d’apprendre aux enfants les bases du sport, à se déplacer mais surtout à jouer en équipe. Le but est de créer une cohésion entre les élèves et de leur apprendre à se soutenir entre eux. 

Au collège et lycée

Le sport ou plutôt EPS (Éducation Physique et Sportive) devient une matière à part entière qui est évaluée et notée. Ainsi elle compte dans la moyenne de l’élève. Chaque collège et lycée propose des disciplines sportives plus ou moins semblables, certaines plus rares que d’autres. Pour le brevet des collèges comme pour le baccalauréat en terminale, la moyenne de sport fait partie du contrôle continu tout au long de l’année scolaire. Cette moyenne compte pour les examens. Les heures d’EPS varie entre la sixième et la terminale, elle diminue légèrement puisque l’on passe de 4h à 2h. Pour les collégiens et lycéens.

Dans les études supérieures 

Le sport disparaît des enseignements obligatoires dans la plupart des filières d'études supérieures, sauf dans celles réservées au sport comme la licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) Néanmoins, même si le sport devient facultatif par rapport à l'enseignement secondaire, ce n'est pas pour autant qu'il disparaît totalement des études post-bac. En effet, il existe souvent des associations sportives dans les universités publiques, mais également dans les écoles privées sous la régie de BDS (Bureau Des Sports). Ces associations permettent aux élèves de venir pratiquer le sport de leur choix  après les cours, et ainsi rencontrer d'autres étudiants. élève qui fait un sprint  

Le sport extra-scolaire

Hormis le sport à l’école, il y a également le sport dans le cadre des activités extra-scolaires. Certains le pratiquent seulement à petit niveau sans objectifs de compétitions. Il existe de nombreuses structures sportives et associations sportives pour les jeunes. Différents sports y sont proposés comme les arts martiaux, le volley ball, le basket ball, le hockey, l’escrime et beaucoup d’autres. Mais pour certains élèves, la pratique sportive tient une place considérable dans leur vie, parfois au détriment des études. 

Le sport à haut niveau

En effet, beaucoup de jeunes pratiquent des sports à haut niveau ce qui a  souvent un impact sur leur scolarité. Il peut être très compliqué de concilier études et sport à haut niveau. Les compétitions sont fréquentes et peuvent durer sur plusieurs jours, ce qui peut entraîner des absences à l’école. Certains établissent acceptent de faire des emplois du temps adapté avec des horaires aménagés, ou des classes spécifiques pour un sport à haut niveau. Dans le cas contraire, certains élèves sont obligés de suivre des cours par correspondance. Le niveau sportif attendu est souvent très exigeant, nombreux sont les prétendants à devenir sportif professionnel, mais les places sont très chères. Pour cette raison, ces jeunes ne doivent pas laisser tomber leurs études, car ils risquent sinon de ce retrouver dans une situation compliqué sur leur projet sportif n'aboutit pas.

Quels organismes sont présents pour les jeunes pratiquant le sport à haut niveau ? 

Il existe différents organismes qui proposent des cours par correspondance pour les élèves qui ne souhaitent pas aller à l’école ou ceux qui font du sport à niveau élevé. Ces organismes apportent la flexibilité nécessaire au sportif de haut niveau, tout en leur permettant de suivre le programme comme un élève classique.

Les différents organismes : 

Pour permettre aux enfants déscolarisés de continuer à suivre des cours par correspondance, il existe différents organismes de formation à distance : élèves qui jouent une match de basketball

Pourquoi prendre des cours de soutien scolaire ?

Avoir un double projet est souvent difficile pour un jeune. Les études couplées avec la pratique d'un sport à haut niveau est compliqué au niveau de l’emploi du temps souvent très chargé. Il existe de nombreux sport études dans des collèges et lycées en France, mais l’admission est souvent difficile. Pour ceux qui sont déscolarisés et travaillent seul chez eux, il peut y avoir un recours au professeurs particuliers pour du soutien scolaire. Les études doivent rester encadrées un minimum, ce qui permet aux athlètes d’assurer un avenir en cas de blessure. La pratiques sportive intensive ne doit surtout pas entraîner un abandon de la scolarité de l'élève.